Différence entre les puces et les punaises de lit

Les parasites suceurs de sang humain se plaisent à squatter nos maisons. Parmi les insectes hématophages qui nous tyrannisent au quotidien figurent les punaises de lit et les puces. Ces deux bestioles hantent les nuits et gâchent les journées lorsqu’elles envahissent les logements. De plus, ces parasites sont difficiles à exterminer. Les puces et les punaises de lit ont plusieurs points en commun en dehors de leur étonnante voracité malgré leur petite taille. D’ailleurs, il est souvent difficile de faire la distinction entre elles lorsqu’on n’a pas vu le coupable de plus près. Cet article a pour objectif de vous aider à faire la Différence entre les puces et les punaises de lit.

La différence au niveau de la couleur et de la taille

La punaise de lit est de couleur brunâtre lorsqu’elle atteint l’âge adulte. Par contre, elle est de coloration blanchâtre après l’éclosion. Cette couleur devient de plus en plus foncée à mesure que l’insecte approche du stade adulte. L’insecte mesure entre 4 à 7 millimètres de long. Lorsqu’elle est gorgée de sang, on peut facilement la confondre avec un pépin de pomme.

La puce est un insecte piqueur de la famille des Siphonaptères. On la reconnait par sa coloration brune sombre ou jaune. Elle mesure environ 8mm de long à l’âge adulte et elle est dépourvue d’ailes. Il existe aujourd’hui plus de 2 000 espèces de puces qui peuplent notre planète. Les infestations de domicile concernent le plus souvent le Pulex irritans ou puce de l’homme, le Ctenocephalides felis ou puce de chat et le Ctenocephalides canis ou puce de chien.

Les punaises de lit et les puces ont des cibles différentes

Contrairement à une punaise de bois, la punaise de lit ne sait pas voler. Et  elle ne sait pas sauter comme les puces. Elle n’aime pas parasiter les animaux de compagnie contrairement à sa cousine. Elles se nourrissent exclusivement de sang humain. Une punaise de lit n’aime pas la lumière et elle s’active uniquement à la tombée de la nuit. Durant le jour, elle se faufile dans les coins obscurs comme derrière le papier peint, sous le sommier, le long des coutures des draps et matelas, dans le plancher, dans les prises et dans toutes les fissures minuscules disponibles dans la chambre à coucher. L’insecte attaque généralement lorsque sa proie dort. Mais on recense quelques cas d’attaque durant la journée lorsqu’elle ne s’est pas nourrie durant plusieurs jours.

Quant aux puces, elles peuvent changer facilement de source de nourriture. Quelle que soit l’espèce, elle a la faculté de se nourrir sur un homme, un animal de compagnie, un carnivore ou un ruminant. Le Ctenocephalides felis et le Ctenocephalides canis parasitent les chats et les chiens de la maison. Mais ils peuvent s’attaquer à l’homme lorsqu’il n’y a plus d’animaux à la maison ou lorsque ces derniers sont protégés par un collier antipuce.

La piqûre d’une punaise de lit par rapport à celle d’une puce

La piqure de la punaise de lit est indolore, sauf pour les sujets hypersensibles. C’est pourquoi il est difficile de la surprendre au moment où elle se nourrit. Quand elle attaque, elle injecte une substance composée d’anesthésie et d’anticoagulant dans sa victime. Avec cette technique, elle peut infliger plusieurs morsures sans réveiller la personne. La durée d’une piqûre peut varier entre 10 minutes à 15 minutes. Après cela, elle repart  se cacher sous le lit. La présence de trace de sang et de multiples points noirs sur les draps peut signaler une attaque nocturne. Les points noirs sont en réalité les excréments de l’insecte après le festin. Sa piqure se manifeste souvent par des lésions boursouflées de couleur rougeâtre. Elle inflige plusieurs morsures alignées ou regroupées lors de son repas. La victime ressente des démangeaisons dès que l’insecte se détache. La sensation se dissipe progressivement au fil du temps. Par contre, les individus hypersensibles aux substances injectées par l’animal vont avoir une grave réaction allergique durant une longue période. Parfois, l’usage d’un anti allergène local ou médicamenteux est indispensable pour stopper les démangeaisons.

Contrairement à une punaise de lit, la puce n’utilise pas de substance anesthésiante lorsqu’elle se nourrit. La piqûre est donc douloureuse, apportant irritation et démangeaison aux victimes. À l’instar d’une piqûre de punaise de lit, la réaction allergique causée par les puces peut se produire chez les individus hypersensibles. Une puce attaque l’homme au niveau des membres inférieurs en général.

Le développement des punaises de lit comparé à celui des puces

La punaise de lit ne peut pas transmettre un agent pathogène à l’homme. Sa piqure reste inoffensive pour un grand nombre d’individus. Lors de l’accouplement, le Cimex Lectularius perfore l’abdomen de la femelle pour déposer les spermes directement dans l’organe para génital. La femelle fécondée pondra ensuite entre 3 à 8 œufs au quotidien et elle donnera 500 progénitures au cours de sa vie. Les œufs seront disposés en grappes près de la source de nourriture. Par la suite, l’éclosion aura lieu  environ 2 semaines après lorsque la température sera favorable, à savoir autour de 30 degrés. Le développement de l’insecte dépendra de son environnement ainsi que de la présence de nourriture. Elle se met en état de dormance en période hivernale. A la moindre suspicion de punaises, il vaut mieux appliquer un traitement efficace au plus vite ou faire appel à une entreprise de désinsectisation. L’extermination des punaises peuvent être longue et fastidieuse.

Toutefois, la puce se nourrit quotidiennement et un spécimen fécondé a besoin de sang pour pondre. L’œuf de puce n’est pas adhésif. C’est pourquoi les larves ne vivent pas dans les poils de son hôte. Avant de devenir adulte, la puce passe par deux stades larvaires et se transforme en nymphe. L’insecte se déplace en sautant d’un point à un autre grâce à ses pattes postérieures développées. Une puce peut réaliser 15 pouces lors d’un bond. Et elle évolue rapidement lorsque la chaleur et l’humidité sont réunies. Lorsque l’humidité diminue à moins de 50 %, l’insecte meurt en deux jours et les œufs ne peuvent plus éclore. C’est la raison pour laquelle l’usage d’un déshumidificateur constitue un moyen efficace pour éradiquer la colonie de la maison. La vulnérabilité de l’insecte face aux traitements chimiques est identique aux punaises de lit. En cas de mauvaise approche d’extermination, l’invasion peut persister.