D’où viennent les punaises de lits ?

Il est difficile d’affronter la présence d’un nuisible à la maison. Qu’il s’agisse de rat, de puce ou de punaise de lit, ces insectes constituent un fléau qui demande la plupart du temps l’intervention d’un professionnel pour les exterminer de façon définitive

Les origines des punaises de lits

Concernant les punaises de lits, leur propagation a pris de l’ampleur ces dernières années. L’insecte nuisible est connu pour ses piqûres, en France ainsi que de part et d’autre de la frontière. Jusqu’à ce jour, le parasite n’est pas encore responsable de la propagation d’une maladie. Toutefois, les effets qu’il engendre sont tout autant dévastateurs que les piqûres de moustique ou de puce.

Des grottes à des habitations humaines

Pour répondre aux questions d’où viennent les punaises de lits ?, il est judicieux de remonter à ses débuts dans l’histoire de l’humanité. Avant d’habiter avec les hommes et de se nourrir exclusivement de sang humain, la punaise de lit a d’abord élu domicile dans les grottes et les cavernes. À cette époque, l’insecte vivait essentiellement à travers les colonies de chauves-souris.

C’est durant la préhistoire que l’hétéroptère a décidé de changer d’hôte et de s’adapter à l’homme. Effectivement, il y a 40 000 ans environ, l’ère glaciaire a forcé l’homme à s’abriter dans les cavernes et c’est à partir de ce moment que certains Cimex Lectularius ont pris goût au sang humain.

Une population de punaises de lit a ensuite migré avec les humains lorsqu’on a délaissé les abris naturels contre les habitations qu’on a construites nous-mêmes. Les avis des scientifiques divergent concernant la géolocalisation, c’est-à-dire l’endroit où le parasite a essaimé. Mais un grand nombre de spécialistes s’accordent à dire que le foyer proviendrait du Moyen-Orient. L’invasion de la punaise a débuté en Europe à l’Antiquité.

Deux types différents pour des origines différents

En dehors du Cimex Lectularius, il existe deux autres parasites de la même famille qui se nomment Cimex Hemipterus et Cimex Columbarius. Le premier est connu sous le nom de punaise de lit tropicale. Provenant de l’Asie de Sud-Est, l’espèce provient aussi des chauves-souris. Cependant, son expansion s’est limitée aux zones tempérées du fait qu’elle était moins évoluée que la punaise de lit classique.

Quant au Cimex Columbarius, le parasite s’est adapté aux pigeons. Une théorie explique que la punaise de lit s’est attaquée aux volatiles durant leur domestication. Par conséquent, une population de Cimex Lectularius s’est progressivement métamorphosée en Cimex Columbarius.

Malgré un ancêtre commun, le croisement entre ces colonies n’est pas possible. En effet, l’accouplement d’un couple mixte ne peut pas engendrer une fécondation. Dans certains cas, on constate que le sperme d’un mâle peut être fatal à sa partenaire lorsqu’ils ne sont pas de la même espèce. L’incompatibilité génétique s’explique par plusieurs années d’évolution bien distincte engendrant une diversité de source de nourriture et de zone de colonisation.

Les punaises de lit voyagent comme les humains

Depuis que l’être humain a quitté la vie nomade pour édifier des cités, les punaises de lit ont commencé à se propager dans les milieux urbains. Ce sont les déplacements et le développement des transports qui ont contribué à sa prolifération de ville en ville. Le parasite se fixe sur les bagages pour coloniser d’autre habitation. La punaise de lit était abondante en Italie et en Grèce durant l’Antiquité. La France a connu sa première invasion au 11e siècle. L’infestation en Angleterre a débuté au même moment que l’ère chrétienne. La Suède ainsi que les pays nordiques ont recueilli les premières colonies tardivement au 14e siècle. Cette affirmation est confirmée par le Grand dictionnaire universel de l’époque. La propagation de l’insecte a été ralentie par la condition climatique plus rude en Europe. Effectivement, une grande partie de l’année était dominée par le froid dans cette partie du globe. La Chine a connu l’existence du parasite 600 ans avant J.C

Plus de détails sur leur mode de propagation

Les punaises de lits se reproduisent uniquement durant le printemps ou l’été. L’hibernation s’effectue durant la période hivernale. L’animal ne dispose pas d’ailes et ne peut donc pas voler pour coloniser un autre lieu. Quant aux œufs, ils sont solidement fixés sous la forme d’une grappe près de la source de nourriture. Il est donc difficile pour les œufs de se disperser et d’éclore dans un endroit loin de la zone de ponte. Alors comment les punaises de lits font-elles pour apparaître miraculeusement dans notre maison ?

Les punaises de lit sont des invintés sans invitation !

Plusieurs motifs peuvent expliquer son apparition soudaine dans une demeure. Tout d’abord, elle peut apparaître suite à la venue d’un visiteur. Ce dernier peut transporter avec lui sans le savoir une femelle fécondée. Une punaise de lit est uniquement visible à l’œil nu si on fait attention. Sa petite taille lui permet de se faufiler dans les bagages et les vêtements de son hôte et de passer inaperçu jusqu’à ce qu’elle arrive à destination.

Les hôtels favorisent l’existence de ces insectes

Une autre raison qui peut expliquer son origine est le séjour dans une chambre d’hôte ou dans un hôtel infesté. Avec plusieurs visiteurs venant de toute part durant le mois et un chauffage toujours actif, les hébergements constituent un lieu propice pour abriter les punaises de lits. Une fois que vous avez passé la porte d’une chambre contaminée, il y a une forte chance de ramener un clandestin nuisible chez vous.

Les transports en commun

Le transport en commun favorise pareillement les migrations de l’insecte. Dans un véhicule, un train ou un avion bourré de monde, la probabilité de transmission de parasites est grande. De plus, les bagages sont généralement réunis dans un même compartiment. Alors, l’inévitable se produit avec cette condition quand un sac contient une colonie.

Les objets d’occasion

Depuis quelques années, l’achat de meuble d’occasion devient une tendance chez les amateurs de bon prix. Acheter un meuble ayant déjà servi est bon pour le porte-monnaie, mais pas forcément pour l’hygiène à la maison. En dehors du lit, l’arthropode hématophage aime coloniser les armoires, les tabourets ou encore les fauteuils. Faire entrer un mobilier d’occasion ouvre la porte à une infestation. Il arrive que le bien ne comporte pas un spécimen vivant, mais les œufs déposés sur le bien peuvent toujours éclore après quelques jours.

D’où viennent les punaises de lits ?
5 (100%) 1 vote